updated 6:42 PM CET, Dec 5, 2016

La Cie Moveo est à Genève


Du 10 au 12 décembre prochain, la Cie Moveo de Barcelone présente à Genève deux spectacles de physical theatre, "Tu vas tomber!" et "Où suis-je quand je suis deux?", véritables moments de grâce, qui transportent le public hors du monde, hors du temps et qui, par petites touches, lui rappelle qu’il est toujours ici et maintenant. l’émiliE est allée à la rencontre de la co-fondatrice de cette compagnie, la Genevoise Sophie Kasser.


Ce jour, le soleil entre par les grandes baies vitrées de l’école, les élèves viennent de terminer leurs étirements et improvisent quelques mouvements avant que ne débute le cours de mime corporel dramatique. Sophie Kasser, co-fondatrice de Moveo, l’association culturelle qui regroupe l’école et la compagnie, nous accueille avec un grand sourire et nous fait faire le tour du propriétaire. Située dans le quartier industrieux de Poble Nou à Barcelone, l’espace se loge entre une salle de cross-fit où se pressent les hipsters de tout poil et une chocolaterie désaffectée en mal de promoteurs. Juste un peu plus loin, les ferrailleurs sénégalais de la ville convergent avec leur caddie chargé de leur précieuse cargaison de métaux récupérés en flot continu dans un ancien atelier reconverti en centre de collecte. Les deux immenses salles de danse sont souvent occupées mais les quelque 300 mètres carrés du lieu remplissent encore leur fonction pour l’instant de l’avis de Sophie Kasser.

L’histoire commence à Londres où la Suissesse rencontre Stéphane Lévy. Ils y étudient puis travaillent pendant sept ans et en 2005, une association barcelonaise leur propose une résidence de trois mois au cours de laquelle ils vont donner un cours de théâtre basé sur l’expression du corps. Devant le succès, le contrat est prolongé de six mois au bout desquels ils décident de s’installer dans la capitale catalane. «Il n’y avait rien de tel ici», explique Sophie Kasser, «les gens ne connaissaient pas ce type de théâtre». Elle raconte l’origine de la discipline fondée par Etienne Decroux dans les années 30 et poursuit en disant que «dans ces milieux-là, à cette époque, il y avait surtout des hommes qui s’opposaient à la Comédie Française, au théâtre classique et en parallèle dans le monde de la danse, à l’instar de Marta Graham, on trouvait des femmes qui avaient la même revendication contre le ballet, nous, on est au milieu». La Genevoise ne semble pas vouloir se définir avec plus de précision et opter pour un riche mélange des genres. Elle s’amuse de la catégorie «danse» dans laquelle les a rangé le jury du prestigieux prix du meilleur spectacle de la Feria International de Huesca qui réunit les professionnel-le-s de la danse et du théâtre. «Ce qui compte, c’est faire un spectacle et c’est travailler avec les gens. La technique, la catégorie dans laquelle on nous range, c’est moins important», précise-t-elle. Aujourd’hui, quel que soit leur genre, ils sont toujours là et s’apprêtent à fêter les dix ans de Moveo. D’ailleurs, elle tient à nous faire découvrir leur nouveau logo créé pour l’occasion.

Tu vas tomber, le spectacle qui a été primé est en tournée avec trois dates à Genève. ¿ Dónde estoy cuando soy dos ? (Où suis-je quand je suis deux ?, ndlr) le second spectacle de Moveo est programmé lors de chaque soirée. «Je suis partie il y a plus de quinze ans et je reviens présenter mon travail, donc forcément, je ressens une certaine pression. En espagnol, il y a ce mot illusion qui résume parfaitement bien mon état d’esprit : le plaisir est mélangé à cette pression. Et puis ça fait si longtemps que je voulais jouer à Genève, je suis très contente» reconnaît Sophie Kasser. A noter que ce deuxième spectacle qui porte un regard féministe sur la maternité rassemble une autre Genevoise, la musicienne Nathalie Cecilia. La créatrice revient sur la dramaturgie pas nécessairement linéaire, elle insiste sur les moments qu’elle cherche à évoquer. La pièce jouée à Genève en est un parfait exemple. Pour elle, «c’est d’abord un travail poétique, métaphorique. Un-e spectateur-trice peut être touché-e par une histoire sans qu’on doive lui expliquer dans le détail. La lecture est ouverte. D’où l’importance du travail des interprètes qui doivent pouvoir transmettre cette liberté». Si elle se défend de faire un théâtre politique, «parce que c’est très difficile d’arriver à quelque chose de bon niveau», elle admet que les spectacles de Moveo, école et compagnie confondues, sont aussi politiques. Au début de l’été, Éxodos, le travail des élèves sur les réfugié-e-s avant que le sujet ne fasse non-stop la une des médias avait une portée politique tout comme la réflexion sur la maternité de ¿ Dónde estoy cuando soy dos ?

Inclassables, les spectacles de Moveo surprennent par leur créativité et leur originalité captivant chaque public y compris le plus réticent et le plus cartésien. Leur passage à Genève est une occasion unique d’entrevoir un univers extraordinaire.

Photos © Cie Moveo



La Cie Moveo présente chaque soir deux spectacles:
 Tu vas tomber! et Où suis-je quand je suis deux?



Théâtre des Grottes, Rue Louis-Favre 43, 1201 Genève,
 du 10 au 12 décembre 2015, à 20h
 


Réservations: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Adultes: 25 CHF


Tarif réduit: 20 CHF




www.moveo.cat